Accueil Divertissement Avicii aime se dévoiler dans son podcast LE7ELS et annonce l’arrivé d’un nouvel album

Avicii aime se dévoiler dans son podcast LE7ELS et annonce l’arrivé d’un nouvel album

par Sam

Dans l’épisode 35 de son podcast LE7ELS, Tim Bergling, aka Avicii se confie énormément et sans censure sur ses projets à venir : Sa tournée de 8 mois mis en pause, son nouvel album Stories et la source de son inspiration mélodique. Le DJ suédois parlera également de la remarque de Sebastian Ingrosso dans le NY Times concernant la musique électro underground (il aurait dit que la musique underground est, pour lui, amateur) et prend sa position.

Alors qu’il a mixé à Miami lors du Ultra Music Festival, Avicii a reconquis son public. Mais le temps nous dira si son nouvel album aura le potentiel d’atteindre le succès qu’on connut « Wake Me Up » et « Levels » notamment. Récemment, il a sorti en clip « The Nights« .

Allez écouter son podcast ici, c’est là-bas que provient tout ce qui suit en français.

Voici ce qu’il a dit concernant son inspiration pour ses mélodies

Eric (Prydz) est mon dieu en termes de production. Il a toujours été celui qui, au niveau de la mélodie, fut une très grande inspiration me concernant.

Sur sa pause de 8 mois

Ces 8 derniers mois ont été cools, j’ai travaillé dans mon studio, je n’ai pas beaucoup fait de shows. Je peux trainer avec mes amis et c’est vraiment cool de se relaxer, d’écouter de la musique, de parler de tout… (mais) je suis de retour, ce qui fait bizarre après une si longue pause de 8 mois. Je n’ai jamais été aussi nerveux pour mon premier show en Australie depuis un moment.

Sur la remarque de Sebastian Ingrosso provenant du NY Times

Je dois défendre Seb et tout ce truc concernant l’article du NY Times. Je connais Seb depuis un long moment, Je connaissais Seb avant qu’il me connaisse parce que j’étais un de ses fans. J’ai suivi toute sa carrière et ce qu’ils ont écrit était hors contexte, et je n’arrivais pas à croire la polémique qui a été enclenchée. Je veux le défendre parce que ça semble si irréel. Alors ne lisez pas ce qui est écrit dans la presse. Tout ça, c’est pour le sensationnalisme.

Sur son retour triomphal au festival Ultra Music

J’ai encore fait Ultra (un festival électro américain, NLDR), je ne suis pas tombé malade, je n’ai pas fini à l’hôpital, et c’était génial. Le show était super, comme d’habitude, et à ce moment-là, c’est presque comme si je devais apprendre à apprivoiser Ultra énormément parce que tu es impatient que ça arrive toute l’année, tout le buzz autour du festival et tout ce qui tourne autour durant la semaine… c’est ce genre d’évènement que tu attends avec impatience, c’est un peu les vacances pour un DJ

Sur son album à venir, Stories

Il y a quelques jours, j’ai joué quelques morceaux de mon album à venir en avant-première au festival Ultra Music et jusque-là les retours ont été bons… encore mieux que ce que je pensais recevoir. Je pensais que les retours auraient été comme lors du festival Ultra d’il y a deux ans, à nouveau, mais c’est bon de savoir que beaucoup de personnes me soutiennent désormais. Donc j’espère que vous continuerez à me soutenir ainsi quand je commencerai à les jouer sur scène.

Je suis à Los Angeles maintenant, je produis tous les jours, 8 heures par jour. J’essaye de donner vie à mon album Stories, et bien que ce soit un des plus gros défis que j’ai eu a faire, c’est aussi une des choses les plus amusantes qu’il m’était donné de faire. C’est très éclectique. Il y a vraiment un tas de choses dedans et comme je l’ai dit auparavant, j’ai vraiment hâte de voir ce que les gens diront de cet album parce que c’est vraiment différent de ce que je faisais auparavant, bien qu’en même temps, pas vraiment. Certains sons ont un BPM lent, d’autres pas tellement, mais vous pourrez tout de même entendre mon influence durant tout l’album. Peu importe le genre que vous faites, il y a toujours moyen de garder votre style dans ce que vous créez, ce qui permet d’avoir un produit final différent, en quelque sorte. Par exemple, un son blues pourra contenir mes influences qui sont Eric Prydz, Steve Angello, Sebastian Ingrosso et Axwell. Tout devient quelque chose de différent.

Ça peut également t'intéresser

Close