Accueil Lifestyle Si tu redoubles à l’université, c’est pas la mort, au contraire même !

Si tu redoubles à l’université, c’est pas la mort, au contraire même !

par Sam

Redoubler. Qui aime ça ? Personne ? Ca ne m’étonne pas. Pourtant, il se trouve qu’en France, quand tu as un résultat inférieur aux attentes du lycée, deux solutions existent :

  • Soit tu redoubles
  • Soit tu redoubles… Et on te vire du lycée

Pour ce qui est du second cas, ça dépend si tu étais dans un lycée privé stricte ou si tu avais déjà redoublé l’année en question. Souvent, quand tu redoubles, tu te dis que tu n’étais probablement pas fait pour la formation que tu avais entamé. Ainsi, tu changes de filière.

La différence d’âge

Le problème quand on redouble au lycée, c’est que la différence d’âge se fait énormément ressentir. En résumé, quand tu es en seconde, tu as entre 15 et 16 ans. En terminale, entre 17 et 18 ans. Personnellement, j’avais redoublé ces deux classes et je peux te dire qu’on ressent bien la différence d’âge, quand tu as 20 ans alors que les autres en ont 18 notamment.

A l’université, ce n’est pas pareil. Quand tu redoubles, la différence d’âge ce n’est pas un problème. Souvent, dans une licence, tu trouveras des étudiants entre 18 et 23 ans en moyenne. Et ça peut monter même jusqu’à 28 ans ! Ainsi, le fait que tu redoubles dans l’université ne pose pas de problème. Tu n’as pas cette pression de l’âge comme c’était le cas au lycée.

Le retard que ça engendre

De plus, quand on redouble au lycée, on a l’impression de prendre du retard. En effet, tu dois passer ton bac à 18 ans, pas à 20 parce que c’est quand même trop. Plus tu as du retard, plus une pression s’installe. Alors qu’à 20 ans tu es censé faire des études supérieures, tu te trouves avec des « gamins » de 18 ans (les mêmes qui seront sur les bancs de l’université, hein…) qui vont passer le bac comme toi, seulement sans avoir du retard.

A l’université, ce n’est pas grave si tu as du retard. Tu peux très bien faire deux ans de médecine, les rater et quand même reprendre à la première année une autre formation. Et tu auras 20 ans. Quand tu fais des études supérieures, tu peux te permettre de prendre ton temps parce que justement, tu as le temps. Tu n’as plus la pression d’être le plus vieux, d’être en retard ou quoi que ce soit. Enfin, selon les personnes, ça dépend. Certains peuvent tout de même se mettre une pression pour réussir du premier coup.

La pression que l’on se met

C’est ce que je fais personnellement. Comme j’ai déjà redoublé deux fois au lycée, je fais en sorte de ne pas redoubler à l’université. Après, si on me laissait le choix, j’aurai préféré redoubler une fois au lycée et une fois à l’université. Redoubler au lycée, c’est vraiment pesant et chiant. Parce que le lycée, ce n’est que 3 ans, certes, mais en terminale, tu n’as envie que d’une chose : Passer à l’étape suivante !

L’école, de manière générale, c’est chiant. Ca prend trop de temps, on te met beaucoup de pression pour rien au final. Quand tu es à l’université, c’est toi qui te met la pression, c’est toi qui travaille comme tu le sens, tu te prépares comme tu en as envie : Tu es autonome !

En conclusion

Redoubler à l’université ce n’est pas grave. Quand tu n’as pas déjà redoublé au lycée. Parce qu’autant on a envie de se débarrasser de la période lycéenne, autant l’université… On a envie que ça dure !

Ça peut également t'intéresser

Close