Accueil Culture L’Université de Perpignan s’insulte elle-même dans une campagne publicitaire… Ca donne envie d’y aller !

L’Université de Perpignan s’insulte elle-même dans une campagne publicitaire… Ca donne envie d’y aller !

par Sam

Je ne connais pas cette université, je ne connais personne qui s’y trouve mais visiblement, je ne rate rien. Depuis quelques jours, une campagne agressive est affiché dans la ville de Perpignan concernant l’université de la ville. Et sur ces divers affiches, on peut y voir des phrases à connotation négative.

En résumé, sur fond noir est écrit « L’Université de Perpignan = Échec Assuré » ou « De la recherche à l’université de Perpignan … mytho ? » ou encore « Au pire, y a l’Université de Perpignan ». Avec la phrase négative toujours écrit dans un rectangle blanc et suivi systématiquement du hashtag #UniversitéSansPréjugés. Pour le peu d’étudiants de l’université qui souhaiteraient réagir, j’imagine.

Du coup, il ne vaut mieux pas aller à l’Université de Perpignan ?

J’ai l’impression que l’objectif de cette campagne, c’est de répéter ce qu’il s’entend concernant cette université. J’imagine que beaucoup disent de cette université que c’est « leur dernier choix », « pas terrible » etc. Du coup, ils doivent jouer sur ces on-dit pour tenter de réaliser une sorte de contre-publicité. Enfin, on le sait très bien le but d’une publicité ce n’est pas de casser l’image de la marque ou de l’entreprise concernée. Ou ici, de l’université.

Généralement, une université ne dirait jamais aux futur étudiants de ne « pas s’inscrire dans notre fac, ou alors en dernier recours ». Je pense que la raison de cette campagne, c’est que justement, la plupart des lycéens quittent la ville de Perpignan pour faire ses études ailleurs. Je suis sur Montpellier cette année, je m’en rends compte parce que beaucoup d’étudiants avec qui j’ai discuté me disaient venir de Perpignan. Et ils partaient de cette ville parce qu’il n’y a rien à faire. Il faut dire que Perpignan est plus une ville touristique qu’étudiante. Ce qui signifie que la plupart des étudiants la fuient.

Par contre, Perpignan je connais assez bien cette ville puisque j’y ai habité un moment. Et je suis parti de cette ville parce que je m’y faisait chier. Justement. Il n’y a rien à faire, donc il y a beau y avoir une université, je ne comptais pas m’y inscrire. Pas pour l’université en elle-même, je ne la connais pas. Mais pour la ville dans laquelle elle se trouve.

#UniversitéSansPréjugés mais un peu quand même

Ainsi, cette campagne est fait pour démontrer que ce qui y est dit est faux, mais le truc, c’est qu’elle reste mystérieuse. Quand tu fais une campagne publicitaire où tu casses une marque, tu es censé prouver dans cette même publicité que ce dont la marque est accusée… est faux. J’imagine mal McDonald’s dire « Ne goûtez pas le 280, il est dégueulasse » et encore, là ça pourrait marcher parce que son goût, on le connait. Mais pour ce qui est de l’université de Perpignan, on ne sait pas ce que cette université vaut tant qu’on n’y est pas.

C’est pour ça que je trouve cette campagne non efficace. Les publicités affichés ne prouvent pas que les dires sont inuustifiés. Pire, au début on pourrait croire que c’est un autre groupe qui a posté ces publicités pour nuire à l’image de l’université. Mais non, c’est bien eux qui l’ont fait.

Dans tous les cas, l’objectif de cette campagne publicitaire a bien fonctionné puisque tout le monde en parle. S’ils avaient fait une campagne publicitaire classique, je ne pense pas qu’on en parlerait autant. En tout cas, je n’en aurai pas parlé, c’est une chose de sûre.

Maintenant, les personnes qui sont à l’université de Perpignan, manifestez-vous et dites-moi si la fac est vraiment à chier ou si elle est bien quand même. La ville par contre n’est pas ouf, je peux le confirmer.

Mise à jour du 10 mai 2017

Finalement, on sait quelle était le but de cette campagne publicitaire. Cette semaine, la campagne précédente fut remplacé par d’autres affiches qui vantaient cette fois les points que l’université s’auto-critiquait. Ainsi, on apprend que l’université de Perpignan serait premiière en matière de recherche et en matière d’efficacité d’offre de formation. Mais ce classement est réalisé en prenant en compte uniquement les universités à moins de 10 000 étudiants. Soit les petites et moyennes universités. Forcément, si on prend les chiffres globaux, elle ne serait pas première. Mais en tout cas, le mystère fut levé concernant la campagne publicitaire.

Ça peut également t'intéresser

Close