Accueil Lifestyle La manière dont tu bois l’alcool, selon ton âge

La manière dont tu bois l’alcool, selon ton âge

par Sam

Et oui, l’âge que tu as fait que la relation que tu auras avec l’alcool, notamment sa consommation, changera. Mais on ne se penche jamais sur les consommations qu’on a eu avec l’alcool. C’est pour cela que je vais te proposer cet article qui te rappellera tes diverses consommations avec la boisson interdite et ce depuis tes…

De ta naissance à 11 ans

Sauf si tu as une famille qui t’a habitué à boire du vin assez tôt, exception française, tu n’es pas censé boire de l’alcool à cet âge donc la question est pliée. Puis, même si tes parents te faisaient goûter, je pense que ça devait s’arrêter à un verre. Puis, en tant qu’enfant, tu devais trouver ça dégueulasse.

De 12 à 15 ans

C’est souvent l’âge où tu découvres l’alcool de manière caché. Tu as probablement dû trouver des bouteilles de vodka dans le placard de ton père et tu as versé son contenu dans un bouteille d’eau parce que c’est la même couleur. Et tu as dû voire ça avec tes potes dans un garage, un parc où je ne sais où encore. Ceci était suivi immédiatement d’une conversation où vous parliez d’à quel point vous étiez bourré. Et c’est aussi là que tu as appris les méfaits de l’alcool puisque tu as eu une nuit traumatisante qui s’est terminé en larmes, vomit, et aussi une volonté de plus jamais toucher d’alcool jusqu’à la fin de ta vie. Enfin, c’est ce que tu voulais te faire croire.

De 16 à 18 ans

C’est un des moments où tu as « enfin compris l’alcool ». Tu te bourres la gueule exclusivement le vendredi et le samedi soir, ou chaque nuit durant l’été. Tu passes beaucoup de bons moments avec tes amis à faire des choses illégales parce que les règles ne s’appliquaient pas à toi et que tu vivras pour toujours, tu bois n’importe quel alcool que tu pouvais voler à tes parents ou tu convainquais des personnes plus âgés à acheter pour toi.

De 19 à 23 ans

L’université, tu sais très bien comment ça se passe. Tu bois chaque alcool dès que tu as l’argent pour le consommer ou que tes amis s’en procurent, tu te bourres la gueule entre 5 à 7 fois par semaine, dans n’importe quel environnement. Tu prends des cocktails à 8€ parce que tu peux, tout simplement, tu passes des soirées de malade à l’université, sauf si ce sont des petites villes avec les soirées étudiantes où chacun reste dans son coin. Mais sinon, dans tous les cas tu bois et ça, on le sait tous.

De 24 à 30 ans

Déjà, tu ne pourras pas boire autant que par le passé pour la simple et bonne raison que tu travailles désormais, et que si tu arrives bourré au boulot le lendemain, tu seras viré. Ainsi, durant la semaine, tu feras probablement des apéros où la consommation d’alcool sera assez contrôlé. Et le week-end, tu te lâcheras plus avec tes amis, comme tu le faisais à l’époque de l’université.

Le problème, c’est que plus tu te rapprocheras de la trentaine, plus tu auras du mal à encaisser l’alcool. A tel point que tu ne feras une grosse soirée que le vendredi soir pour récupérer tout le week-end. Tu vas aussi naviguer entre le fait d’être plus ou moins adulte, tu passeras d’un seul verre de vin à plusieurs shots de tequila le week-end.

Jusqu’à 45 ans

C’est encore un moment de ta vie où tu penses que tu as compris comment l’alcool marchait, après la période 16 – 18 ans. Tu sors rarement les week-ends, mais tu bois de temps à autre chez toi. Pas beaucoup certes, et non de manière quotidienne. Disons que tu bois pour des occasions spéciales, comme l’anniversaire des enfants, les « soirées de couple » où tu te contentes d’un verre de vin rouge avec ta compagne lorsque les enfants dormiront. Tu sais que si tu bois plus de 5 verres, ou que tu bois une bouteille qui coûte moins de 30€, tu pourras mourir de la gueule de bois, donc tu te contrôles. Tu bois mais de manière ennuyante.

Jusqu’à 60 ans

Pareil sauf que cette fois, tes enfants ont grandi entre temps. Et c’est eux qui vont vivre leurs premières expériences avec l’alcool. Tu pourrais peut-être boire avec eux de temps en temps, mais pas tout le temps car sinon; ça fait vraiment père alcoolique donc tu t’abstiendras. Par ailleurs, tu boiras jusqu’à atteindre l’état « je suis bien mais quand je dirai bonne nuit à mes enfants, je paraîtrai sobre ». Tu auras peut être des gueules de bois à gérer également, au moins 5. Notamment à cause des anniversaires où de la crise de la quarantaine.

Après 60 ans

Si tu es retraité, félicitations. Tu pourras, de temps à autre, boire comme tu le faisais au temps de l’université sans pour autant pousser comme tu pouvais le faire par le passé. Qui plus est, tu auras plus de moyens pour te payer des alcools et ainsi avoir un choix illimité. Apprécie ta liberté si tu as réussi à atteindre ce stade même en ayant bu durant les années précédentes.

J’aurais bien fait un second article sur les habitudes de consommation d’alcool sur les bros qui ne boivent pas mais… Comment dire que l’article sera vide ?

Ça peut également t'intéresser

Close