Accueil Sport Le sport est primordial dans les universités américaines… Pourquoi ce n’est pas le cas en France ?

Le sport est primordial dans les universités américaines… Pourquoi ce n’est pas le cas en France ?

par Sam

En Amérique, tout n’est pas parfait on peut le dire. Cependant, on peut constater des différentes de culture qui manque probablement en France. Pendant qu’ici, tout les lycéens font la queue pour manger un O’Tacos dégueulasse « parce qu’au moins, ça cale »; en Amérique, les équipes de football américain sont encensés.

Le sport est clairement légion en Amérique. Comment dire, c’est même très important au sein des universités. Il faut dire que les équipes en question représentent la fac comme lorsqu’une équipe de football représente une ville. En Amérique, des matchs de football américain sont diffusés sur la télévision, et ça fait recette.

J’ai trouvé sur Internet le témoignage d’une personne qui était dans une université américaine et qui était linebacker dans l’équipe de football de l’Université de Saint-Louis. Et clairement, en tout cas à l’entendre, le culte du sport dans les universités américains, ça n’a absolument rien à voir avec la France.

Pendant que dans ce merveilleux pays, on fait passer les grosses pour la normalité et que les sportifs se contentent du SUAPS, voici ce que tu rates en Amérique :

À titre de comparaison, j’ai passé une grande partie de mon enfance aux States et j’ai fait une grande partie de mes études là-bas. J’ai passé mon cursus universitaire à Saint-Louis dans le Missouri et je jouais linebacker dans l’équipe de football américain.

Et là-bas l’équipe de foot US c’était primordial. On avait la pression un peu, vu qu’on était un peu le porte-étendard de l’Université. Mais le sport, outre le fait qu’évidemment il développait nos capacités physiques; était également utile à l’ascension sociale. Je ne vous cache pas que nous étions pas mal convoités par les filles. (J’ai notamment eu une relation de huit mois avec une cheer). Surtout le quarterback, évidemment.

Bref tout ça pour dire qu’aux États-Unis, le sport aide beaucoup à développer nos capacités physiques mais surtout sociales. Et ça, mine de rien, c’est vachement cool, parce que la cheer était vraiment fraîche. On devrait développer ça en France, parce qu’on donne pas assez d’importance au sport universitaire.

Ce que l’on peut penser de tout ça

Il a raison, en France on ne donne pas autant d’importance à tout ça. Je ne parle pas qu’on doit avoir une équipe de footballeurs qui se la pètent au sein de l’université (même si ça doit être tentant, j’imagine). Puis, si on peut récompenser les sportifs, il faut aussi récompenser les étudiants qui réussissent très bien au niveau scolaire.

Mais il est vrai que cette envie d’encourager une équipe, de battre l’équipe voisine, on ne retrouve pas ça ici. Alors pour faire des soirées pétés « IAE VS AES » y a du monde (et encore, dans la mesure du possible). Mais ça montre encore une fois l’écart énorme entre les universités françaises où ça fait des blocus pour rien à longueur de journée, et les universités américaines qui sont proches du rêve, où on passe de bons moments.

Alors bon, au lieu de se battre pour avoir des « toilettes mixtes » qui ne servent à rien (n’est pas la conne qui a partagé ça sur Facebook ?), il faudrait peut-être commencer à donner envie de se rendre dans des universités françaises. Et qui sait, si la sélection pourrait permettre de faire ça, pourquoi pas ?

Ça peut également t'intéresser

Close