Accueil Culture Destination Eurovision : Concrètement, à quoi servait le concours de pré-sélection ?

Destination Eurovision : Concrètement, à quoi servait le concours de pré-sélection ?

par Sam

Pendant 3 semaines, France 2 diffusait le samedi soir « Destination Eurovision ». Le principe, c’est de choisir le candidat qui représentera la France lors de l’Eurovision. Ainsi, 16 candidats ont été sélectionnés en amont. Puis, durant les deux demi-finales, 8 candidats font tout pour convaincre les téléspectateurs, ainsi que le jury international, de voter pour eux. A l’issue de l’émission, les 4 candidats ayant recueilli le plus de points seront présent pour la finale de « Destination Eurovision ». Durant laquelle sera choisi celui qui représentera officiellement la France lors de l’eurovision.

Au niveau des votes, 50% proviennent du jury international et les 50% restant du public. Et pour cette année, le gagnant était Bilal Hassani. Le but dans cet article n’est pas de juger qui que ce soit, mais de se poser une question sérieuse : Pourquoi avoir fait un concours « Destination Eurovision » pour cette année ? Clairement, dès que les vidéos des candidats ont été mis sur YouTube, j’avais déjà compris que Bilal Hassani serait celui qui représenterait l’Eurovision.

Pourquoi ? Parce qu’il a une grosse fanbase. Et c’était le seul dans ce cas. Les autres candidats n’avaient pas une influence aussi énorme que Bilal. C’était donc sûr qu’il en sortirait gagnant. Chose d’autant plus marquante quand, lors de la demi finale, le 3ème candidat a 62 points, le 2nd se voit attribuer 63 et Bilal, qui finit donc premier, obtient 150 points ! Il totalise 200 points en tout. La majorité provenant du public. La différence est telle qu’on peut clairement se questionner sur l’intérêt d’un tel concours. Même si le jury international n’avait accordé aucun point, Bilal Hassani était en mesure de gagner. C’est dire.

Parce que Seemore, qui était deuxième avec 152 points, a totalisé plus de points auprès du jury international. Par conséquent, Seemore aurait au plus de chance de gagner l’Eurovision. Les fans de Bilal Hassani se sont appropriés les votes. Ce qui fausse le résultat final.

Comment Bilal Hassani a t-il pu obtenir 150 points d’un coup ?

France 2 l’aurait choisi dès le départ que ça reviendrait au même. Personnellement, je n’aurais pas fait ce choix car sa musique est d’un banal sans nom. Dans le même temps, l’Eurovision est un concours qui ne présente aucun intérêt et que je ne suis pas vraiment. En soit, ça m’est donc égal. Je trouve juste que le principe de créer une émission de pré-sélection du représentant pour l’Eurovision ne présente plus d’intérêt quand tu mets, face à 15 candidats, une personnalité connue chez les 2000, qui possède plus de 500 000 abonnées. Il peut facilement leur demander de le soutenir pour le concours. Si les autres candidats en lice faisait de même, ils n’auraient pas obtenu les 150 points au final. Dans ce cas, il fallait ne proposer que des candidats avec une grosse influence.

La leçon qu’il faut retenir ici, c’est d’ailleurs ce que je craignais depuis un petit moment. Ce n’est plus le talent qui prime, mais l’influence. Tant que tu as énormément d’influence, c’est ce qui compte. Ce n’est pas le talent qui te mettra en valeur, mais l’influence. De toute façon, par le passé, le talent n’était pas forcément reconnu. Maintenant, cela se concrétise puisque pour le peu que tu as de l’influence, c’est le principal. Le personnage atypique de Bilal Hassani a fortement aidé, déjà pour l’influence qu’il a recueilli dès le départ et, enfin, pour être sélectionné afin de représenter la France à l’Eurovision.

BroLife est contre l’homophobie, tout commentaire allant en ce sens sera supprimé automatiquement.

Ça peut également t'intéresser

Close