Accueil Culture L’article 13 est officiellement adopté par le Parlement Européen, ce qui ne plaira pas à tout le monde

L’article 13 est officiellement adopté par le Parlement Européen, ce qui ne plaira pas à tout le monde

par Sam

Comment souvent, les députés européens ont encore voté majoritairement pour une directive dont ils ne subiront jamais les conséquences. En effet, la directive sur le droit d’auteur est officiellement adopté par le parlement européen. Elle contient l’article 13 très controversé. Au final, le vote final a eu lieu aujourd’hui à 13h. 348 députés ont voté pour, 274 ont voté contre, 36 ont voté nul.

En effet, ça faisait presque 3 ans qu’on nous parle d’une réforme sur le droit d’auteur au niveau de l’Union Européenne. Il faut dire que cet article 13 a su faire polémique. Chez les défenseurs de cette loi, elle permettrait de mieux protéger les créateurs. Et ainsi, de les rémunérer à juste valeur. Pour ceux qui sont contre, ils critiquent le fait que cette directive avantagerait certains ayant-droits au détriment d’autres. On reproche souvent à cette directive d’être trop flou et qu’elle permettrait, de ce fait, des abus. Ceci au détriment de la liberté d’expression.

Une directive controversée chez les géants du web

La majorité des députés ayant voté pour soutiennent que cet article n’est pourtant pas une entrave à cette liberté d’expression. Mieux encore, elle permettra de soutenir davantage la création et de mieux la rémunérer. Des grosses entreprises comme Google (via Youtube également) et Facebook se sont prononcés en défaveur de cette loi. Ils arguaient que pour la respecter, il faudrait tout revoir en amont. Des youtubeurs ont défendu Google, après avoir reçu un e-mail leur disant en quoi cet article 13 serait dangereux.

L’article 11 fait également parti de cette directive. Bien qu’elle soit moins mise en avant, elle était une menace pour les sites internet. Plus précisément, l’article taxait les hypertextes. (Sauf quand c’est l’internaute qui les partage). Elle devait permettre aux médias de se faire rémunérer quand Google et Facebook, par exemple, réutilisait leurs articles. Par le biais de Google News par exemple. Ce dernier à répliqué en précisant que si cette directive passe, Google News fermerait. Un accord à été trouvé entre les législateurs. Elle permet de fixer une durée de protection des articles à 2 ans.

L’avenir nous dira si la liberté d’expression sera menacée

En clair, cette directive sur les droits d’auteur a beaucoup fait parler. Maintenant, seul le temps nous dira si elle sera effectivement dangereuse pour la liberté d’expression. Ou si, au contraire, elle favorisera bien les créateurs. De toute façon, c’est voté. A noter que c’est une directive. Son but, c’est de donner des objectifs à atteindre par les pays membres. Ils ont alors un délai pour s’adapter à la nouvelle réglementation. Mais au terme de ce délai, la directive doit être appliqué. Passé ce délai, des sanctions s’appliqueront si rien n’a été fait.

Que penses-tu de cette décision ? Je sais que ça fera beaucoup parler. Personnellement, j’espère juste que ça ne changera concrètement rien.

Ça peut également t'intéresser

Close