Accueil Culture Eva Queen, cette chanteuse en carton qui cartonne chez les 2000

Eva Queen, cette chanteuse en carton qui cartonne chez les 2000

par Sam

Un vendredi soir, comme ça m’arrive de temps à autre, je me rends en boîte de nuit avec des amis. Mais cette boîte de nuit, je ne l’aime pas. La raison, c’est le choix des musiques qu’elle diffuse et le type de clientèle. Ensuite, je ne te cache pas qu’à 25 ans, les boîtes de nuit commencent à me soûler. Pour être honnête, je préfère passer la soirée avec des amis, que ce soit chez quelqu’un ou dans un bar. Puis, une fois qu’il est 2h du matin, je rentre chez moi si les autres vont en boîte de nuit, et j’écoute de la Future House, style de musique que j’affectionne particulièrement.

Dans cette boîte de nuit, les musiques diffusées, c’est plus du genre que ce qu’on entendrait sur Skyrock. Encore si c’était une bonne boîte de nuit ça irait, mais là… Pour venir sur le sujet dont je vais parler aujourd’hui, à un moment j’entends une musique avec une fille sans voix qui chante sur un fond de trap. Je reconnais la voix du featuring, c’est Lartiste. Déjà, ça promet. Puis je vois des filles prendre leur iPhone, se filmer en train de chanter les paroles de la musique, avec un air de meuf qui se la joue. Ou de pichasse comme ça se dit dans le sud.

Et la chanteuse en question, c’est Eva Queen, avec le titre « On Fleek » pour ceux qui connaissent. Je me suis demandé comment on peut en arriver à écouter ce type de musique. Surtout qu’en boîte de nuit, ça ne passe pas. C’est pas parce qu’il y a un fond de trap avec le beat qui s’accélère par moment que ça en fait une musique dancefloor, mais passons.

Une simple lycéenne qui passe un Bac S

Pour te la présenter brièvement, Eva Queen est une lycéenne de 17 ans qui se voit proposer une occasion en or, soit devenir chanteuse. Cette occasion, elle l’a eu aussi parce qu’elle est la sœur de Jazz, une fille que je ne connais pas mais qui a fait de la télé-réalité, notamment « La Villa des Coeurs brisés ». Pour te situer un peu qui est Eva Queen, je te fais donc cette description. Parce que pour toute personne ayant plus de 20 ans, Eva Queen c’est une inconnue complète.

Je précise que j’ai rien contre elle et que c’est bien si elle a réussi à percer. Non, vraiment je le pense, c’est quand même compliqué d’en arriver là. Pour une Eva qui a du succès, 99 Eva ne le connaîtront pas, et finiront par faire un métier moins glamour. De toute façon, elle l’a avoué elle-même dans une interview, c’est grâce au piston qu’elle se trouve là où elle en est.

Mais c’est vrai que dans un sens, quand je la vois, c’est une lycéenne comme une autre. Elle n’apporte rien musicalement, c’est le même type de musique que propose Aya Nakamura et déjà ce qu’elle propose, c’est pas terrible. Certains disent que ça marche parce qu’elle est jolie, mais là encore c’est pareil. Elle n’est pas moche, loin de là. Elle a le physique d’une fille lycéenne lambda qui se maquille quoi. Ça aurait pu être elle comme une autre, ça n’aurait rien changé.

Ensuite, pour la considérer comme chanteuse, encore faut-il voir comment elle chante en live. Heureusement, Fun Radio (oui, je sais…) nous a organisé il y a quelques jours un live d’Eva Queen :

Cela dit, je la trouve moins vulgaire, donc plus appréciable dans cette vidéo. C’est aussi le problème, quand on voit ce qui influence les filles. T’en a tellement qui parlent à dose de « wallah », « wesh » et autres, alors qu’elles n’ont rien d’une racaille à la base. D’ailleurs, imiter les filles racailles, c’est loin d’être glamour. C’est même pas un signal rouge, ces filles on les ignore tout simplement.

Comme il est dit dans la vidéo au tout début (avant les 30 secondes), son clip On Fleek cumule 28 millions de vues sur YouTube. Là, on doit être à beaucoup plus que ça. Surtout qu’elle a sorti un nouveau clip, « Bella », qui dépasse déjà les 2 millions de vues en 4 jours. Cette fille a des fans, c’est clair.

Si on doit situer, ses fans, ce sont principalement les filles qui sont nées dans les années 2000. Je l’ai vu rien qu’en boîte de nuit, où seuls les filles chantaient et dansaient sur cette musique tandis que les mecs, pour la plupart, se sont mis sur le côté de la piste. C’est plus une musique que tu passes pour faire bouger les filles qui ont 18 ans (boite de nuit oblige) mais ça s’arrête là.

Comment ce type profil marche en 2019 ?

L’explication est toute claire. C’est l’avènement de la télé-réalité qui permet à ce genre de fille de cartonner. Les télé-réalités sont majoritairement regardés par les 2000, qui copient régulièrement ce qu’ils y voient dedans. Certes, Eva Queen n’a pas fait de télé-réalité. Sa sœur Jazz oui, et elle lui a même proposé d’en faire. Elle a refusé car ce qui l’intéresse, c’est la musique. Mais en y ayant accédé grâce à sa sœur, elle baigne tout de même dans ce milieu. T’aimes ce mélange entre l’analyse et du Closer, avoue ?

Cela dit, au début je pensais qu’elle avait percé car elle aurait été candidate anonyme dans Les Anges. Elle a le profil d’une fille de télé-réalité. Au final, elle a plus le profil d’une lycéenne populaire avec un profil Instagram. Même si elle bossait durant son temps libre sur la musique.

En conclusion

Ce qui est dommage, c’est qu’elle sert un produit final fait pour marcher chez les 2000. Parce qu’on sait que c’est ce genre de musique qui va plaire chez les filles de 14 à 18 ans. Et aussi, parce que c’est le seul type de musique qu’elle peut proposer. Pour revenir sur la musique « On Fleek », les paroles… C’est encore ce type de musique où la fille te sort qu’elle en a marre des mecs qui lui sortent des belles paroles, et qu’elle ne se fera pas avoir. Tout ça avec des paroles qui ne veulent rien dire, car « J’suis On Fleek », bon c’est le syndrome « Djadja » quoi…

Est-ce que c’est une artiste qui va durer ? Je ne sais pas. Est-ce qu’on aura de plus en plus ce type de chanteuse qui te chantera la même chose que les autres, mais avec des expressions de 2000 qui ne veulent rien dire parce que ça fait cool ? Sûrement. Cette fille, c’est l’effet Aya Nakamura. Des soi-disantes chanteuses qui ont réussi à percer on ne sait comment. Ici, on le sait, c’est grâce au piston.

Et je ne suis même pas en train de faire le grand. Si j’avais 18 ans, je n’aurais pas aimé cette musique. D’ailleurs, quand j’avais 18 ans il y avait des musiques qui étaient vraiment catastrophiques et qui, parfois, avaient du succès. Cela dit, pas à ce point. Je ne suis pas en train de la jalouser, car de toute manière, si un mec veut percer, il n’a qu’à faire comme s’il faisait une musique parodique. Et le lendemain, il verra sa musique en tendance YouTube. Tant mieux si elle cartonne, ça lui fera plus d’argent pour acheter la Peugeot 508. Eva Queen, si tu as mal pris cet article, venge-toi en achetant une Peugeot 508 de 2018, je serai jaloux à ce moment-là.

En attendant, je vais encore écouter ma Future House le soir, en rentrant de soirée. Là au moins, je sais que je vais aimer.

Ça peut également t'intéresser

Close