Accueil Culture Les gilets jaunes vont avoir mal à leur portefeuille s’ils se rendent dans des manifestations interdites…

Les gilets jaunes vont avoir mal à leur portefeuille s’ils se rendent dans des manifestations interdites…

par Sam

Suite aux violences de l’acte 18, les politiques ont décidé de réagir là où ça fait mal. En effet, samedi 16 mars, plusieurs lieux ont été détruits : Le Fouquet, Nespresso, Lacoste, Hugo Boss, Celio, et Swarovski ont été notamment visés. Le premier de la liste à pris cher d’ailleurs. Des kiosques à journaux ont également été incendiés. Avec (encore) l’arrivé des casseurs, c’était clairement le bordel à Paris. Le gouvernement juge que le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner (oui, le même) n’a pas su gérer les forces de l’ordre lors de cette journée.

Ainsi, pour tenter d’attaquer ces manifestations, une nouvelle punition est prononcée envers les gilets jaunes (et les casseurs probablement) qui participeraient dans des manifestations non déclarés à la préfecture. En résumé, ceux qui se feront arrêter dans ces manifestations interdites se verront attribuer une amende de 135€. Jusque-là, c’était 38€. Les organisateurs risquent 10 mois de prison, ça n’a pas changé en revanche.

Sachant que les gilets jaunes manifestent contre le pouvoir d’achat qui serait en baisse, cette nouvelle ne fera pas plaisir. Elle appuie la raison de la manifestation des gilets jaunes. Certains y voient même une sorte de dictature, car il s’agirait d’une entrave à la liberté de manifester. Dans le sens où tu dois payer 135€ si tu te trouves dans une manifestation non déclarée.

Une amende qui vise à décourager les manifestations interdites

D’autres pensent que c’est une bonne idée parce que généralement, les profils qui se rendent dans les manifestations interdites ne le font pas que pour marcher pacifiquement. En tout cas, cette décision fera parler, mais est-ce qu’elle aura des conséquences sur la violence des actes ?

Parce que depuis plusieurs samedis, c’est le bordel dans les grandes villes. Le samedi, c’est le moment du week-end où tu as du temps libre, et tu as envie de le passer à profiter du centre ville notamment. Avec des Champs Élysées, la fenêtre de Paris au monde entier, saccagé par ces manifestations, comment peut-on en profiter ?

Et c’est pareil sur Toulouse. Voire même pire, car c’est le centre-ville ENTIER qui est occupé par les manifestations violentes des gilets jaunes. Je l’entends souvent de la part de mes amis : Ils ont en marre, tous. Pourtant, la plupart ne vivent pas la cuillère dans la bouche comme les gilets jaunes le sous-entendraient. Seulement, ça fait plusieurs semaines que ces manifestations ont lieu, et pourquoi en fait ?

Un mouvement qui ne s’essouffle pas, mais qui essouffle la patience des autres…

Puis, ne nous en voulez pas de trouver ce mouvement cliché. En dehors du centre ville, on voit des ronds points encore occupés par une dizaine de gilets jaunes, voire même moins. Avec la Dacia Duster garé sur le côté du giratoire pour protéger du vent, et le barbecue qui fait plaisir. Je sais pas, je vois souvent un tonneau avec du feu allumé dedans. Maintenant, ils ne bloquent plus les ronds-points, mais ils restent là. Tous les jours, tu vois des gilets jaunes venir entre 9h et 17h. Puis, une fois le boulot terminé, ils sont rejoint par d’autres gilets jaunes et parfois, ils bloquent de manière temporaire le rond-point. Enfin, ils ralentissent plutôt la circulation. Passé 19h, il n’y a plus personne.

Bref, tout ça pour dire que ce mouvement depuis plus cliché qu’autre chose. Et qu’il va clairement participer à la désertion du centre-ville dans les grandes villes. C’est simple, les gens ont tout simplement changé leurs habitudes le samedi après-midi. Au lieu d’aller au centre-ville, ils vont dans la périphérie, là où les gilets jaunes ne bloquent pas à priori.

En conclusion

Pourtant, Macron n’est pas un bon président si on me demande. Il n’a pas su gérer la crise des gilets jaunes, et c’est ce qu’on retiendra principalement de son mandat. Il a misé sur une politique axée sur beaucoup de hausses de taxes. Surtout, il veut tout faire tout de suite. Résultat, les personnes déjà fragiles au niveau du portefeuille prennent cher.

Car payer l’essence plus cher quand tu gagnes 7000€ par mois, bon tu fais avec. Quand tu gagnes le SMIC, tu vois de suite la différence. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Quand on voit que des assurances font gagner des mois de carburant gratuit, il y a des questions à se poser… Les 80km/h ont été une très mauvaise idée, appliquée suite à un premier ministre qui tient soi-disant cette « mission à cœur », on ne sait même pas pourquoi. Pour lui, si on passe de 298 à 297 morts, c’est une bonne nouvelle. Bizarrement, on l’entend moins depuis que les radars ont été détruits.

En tout cas, on verra bien si payer une centaine d’euros de plus calmera les casseurs. Déjà que la loi anti-casseurs a merveilleusement marché, on a eu la preuve samedi dernier.

Ça peut également t'intéresser

Close