Accueil Culture Est-ce que commercial VRP est réellement un bon métier ?

Est-ce que commercial VRP est réellement un bon métier ?

par Sam

C’est un corps de métier sur lequel j’étais tombé lors de mes recherches d’emploi (car il faut bien commencer). Le commercial VRP. Quand on l’entend, on pense surtout à un mec qui passe sa vie dans les hôtels et l’autoroute. Mais concrètement, qu’est ce qu’il fait ? Comment gagne-t-il son argent ? On va voir tout cela sur BroLife, parce que j’ai mené ma petite enquête.

Que fait le commercial VRP ?

Le commercial VRP (pour voyageur, représentant, placier) sillone les routes de France pour faire du porte à porte. Généralement, les entreprises confient à un VRP une gamme de produit ou de services, et ensuite, il doit vendre le produit de la meilleure manière possible. Souvent, ils font du porte à porte.

Il s’agit donc d’un métier où il faut avoir du culot et où il faut surtout ne pas se laisser décourager. Car en effet, le commercial VRP peut gagner beaucoup d’argent. En effet, on est sur une moyenne de 4 000€ par mois, et certains peuvent même atteindre 8 000€ par mois, oui ! Cependant, il faut savoir que le salaire n’est composé que de commission. Le reste ? Et bien, en fait, il n’y a pas vraiment de minimum. Puis, si tu l’atteins, c’est que tu n’es pas fait pour ce métier.

Un commercial VRP doit être extraverti, doit oser s’aventurer et doit maîtriser les techniques de ventes du bout des doigts. Si tu manques de confiance en toi, que tu es introverti et que trop d’échec à la suite te fait du mal, alors ce métier n’est pas fait pour toi. C’est ce que te diront la plupart des commerciaux VRP. Ou alors, tu dois réaliser un gros travail sur toi, mais ça risque d’être compliqué. Le commercial VRP doit vendre au minimum 4 contrats par jour s’il veut s’assurer un bon salaire. Il fait beaucoup de route, mais selon l’entreprise chez qui tu travailles, tu peux aussi ne démarcher qu’au niveau départemental.

Certains ont du mal avec ce métier

Quant aux produits qui sont vendues, la liste est vaste. Il peut s’agir de produits utiles, mais certains commerciaux VRP vendent des produits assez spéciales et qui sont, souvent, inutiles pour la plupart des personnes démarchés. C’est d’ailleurs cette partie qui gène les personnes qui entendent parler de ce métier. Certains commerciaux VRP sont considérés comme des menteurs, voire des manipulateurs.

Parce que, dans les faits, certains vendraient des services ou des produits à bas prix, mais dans le contrat signé, il serait stipulé que le prix augmentera et qu’il ne sera pas possible de résilier le contrat à ce moment-là pour autant. Ce n’est pas le cas de tous, bien sûr, mais des cas comme ça ont été rapportés. La personne qui a signé le contrat se fait avoir, et ne peut pas casser le contrat pour autant par exemple.

Cela dépend du produit vendu, mais certains sont tellement motivés par le salaire qu’ils sont prêt à mentir sur le service vendu, afin que la personne en face signe dans tous les cas. Si la personne sait bien mentir, convaincre voire manipuler et qu’il est doté d’un charisme inné, il n’est pas étonnant qu’il réussisse à signer beaucoup de contrats. Ce sont surtout les personnes qui sont égoïstes de base qui agissent ainsi.

En conclusion

Maintenant, ce n’est pas tant que le métier de commercial VRP qu’il faut mettre en cause. Plutôt les personnes qui, sachant les salaires astronomiques qu’ils peuvent atteindre, sont prêt à tout et même aux pires vices possibles. C’est sûr, tu touches 8000€ par mois en agissant ainsi, si tu veux gagner rapidement ta vie, tu n’hésites pas une seconde.

Reste que ce métier ne te permet pas d’avoir beaucoup de temps libre. Tu travailles environ 60 heures par semaine, et les trajets astronomiques que tu dois réaliser peuvent en soûler certains. Si tu es prêt à faire un tel sacrifice, pourquoi pas. Maintenant, si tu préfères rester dans l’étique, soit tu regardes les produits qui ne te ferait pas sentir comme un menteur auprès de la clientèle que tu fréquentes, soit ne deviens pas commercial VRP. Il est vrai que le salaire potentiel est tentant, mais cela ne se fait pas sans contraintes. Pour ceux qui seraient intéressés, le réalisateur Sylvain Desclous en a fait un film tout simplement tiré « Vendeur ».

Ça peut également t'intéresser

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, tu es d'accord avec le stockage et le traitement de tes données par ce site.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close