Accueil Culture Emmanuel Macron devrait arrêter avec son cap et écouter les gilets jaunes, voici pourquoi

Emmanuel Macron devrait arrêter avec son cap et écouter les gilets jaunes, voici pourquoi

par Sam

Depuis plusieurs semaines, le mouvement des gilets jaunes perdure et n’est pas prêt de s’essouffler. Surtout quand on voit ce qu’il y a pu s’y passer le samedi 1er décembre. Ça fait donc plusieurs semaines que le mouvement continue, comme pour le cap d’Emmanuel Macron qui, au cas où il ne s’en serait pas rendu compte, ne plait pas à la majorité. Mais il s’entête à garder son cap, parce que selon lui les français l’auraient élu pour cette raison, quand bien même à l’époque, seuls 24% ont voté pour lui, la plupart l’ayant fait pour éviter l’élection de Marine Le Pen.

Pourquoi, selon moi Macron devrait changer de cap ?

Ca devient ridicule de la part de Macron de rester aussi têtu. Il voit très bien que la grande majorité est contre son cap. Parce que le problème, c’est qu’ici, ce n’est pas tant le cap en lui-même qui est critiqué mais la manière dont il s’y prend. Globalement, il veut aller vers une transition écologique.

Or, depuis donc le 1er janvier 2018, cette transition passe avant-tout par une augmentation de la taxe TICPE qui est appliqué sur le prix au litre du carburant. Qui plus est, c’est surtout le litre de diesel qui prend le plus cher.  L’augmentation annoncé est de 6,5 centimes chaque début d’année jusqu’en 2021 ou là, l’augmentation sera de 3,3. Or, comme la TICPE est soumise à la TVA, l’augmentation sera plutôt de 8 centimes environ (voire plus) chaque année.

Payer un litre aussi cher est très pénalisant et même si, actuellement, le prix du litre diminue, elle va retrouver le niveau d’octobre mais, cette fois, à cause de l’augmentation de la taxe carbone.

Une taxe injuste, mais qui n’est pas la seule

Comment on peut demander à des personnes de passer sur des véhicules moins polluant, voire même prendre une voiture électrique ? Alors que cette technologie n’est pas encore prête. La berline électrique avec une réelle autonomie de 1000km n’existe pas encore. Pour le moment, la voiture électrique ne marche que lorsqu’on habite au centre ville, où dans un village qui serait vraiment à côté. Si, chaque jour, tu dois faire 25km l’aller en voiture, tu ne peux qu’utiliser la voiture thermique. Donc tu prends de plein fouet l’augmentation du prix du carburant.

Déjà, Macron devrait annuler la hausse des taxes sur le carburant, mais aussi la hausse qui avait eu lieu en janvier 2018. Déjà, s’il fait ça, ce sera une bonne chose. Mais il s’entête à penser que garder cette taxe permettra une meilleure transition écologique… Ce qui est faux. Déjà, ça permet aux personnes de moins économiser, donc éventuellement de ne pas pouvoir s’offrir une nouvelle voiture.

Ensuite, les bonus de l’état ne sont pas assez avantageux pour pouvoir s’acheter une nouvelle voiture. A partir de janvier 2019, une super-prime à la conversion de 4000€ verra le jour, mais elle ne concerne que 20% des foyers français les plus modestes. C’est en ce sens qu’elle n’est pas avantageux, car elle ne touche pas tout le monde. Les personnes imposables (donc qui payent l’impôt sur le revenu) payent donc le fait de contribuer à l’économie du pays. Leur bonus est de 1000€ seulement…

Ce qu’il aurait du faire

Macron aurait du d’abord commencer par proposer ces primes à la conversion, et puis par la suite augmenter les taxes sur le carburant. Parce que là, le faire directement dès 2018, c’est punir les personnes qui ont acheté un diesel parce que pendant plusieurs années, on les avaient encouragés à le faire. Notamment via une fiscalisation plus faible par rapport à l’essence.

A la limite, il devrait encourager le développement de plus de moteurs essences par les constructeurs, car ces derniers ont la capacité d’être moins polluant. Surtout, il doit arrêter d’insister avec son cap. Si c’était vraiment le bon, il n’y aurait personne dans la rue qui manifesterait. Donc non, ce n’est pas le bon cap. En tout cas, ce n’est pas la meilleure manière pour le mettre en œuvre. Emmanuel Macron devrait vraiment songer à se poser les bonnes questions, comme par exemple comment éviter une manifestation qui part encore plus dans le chaos.

Le samedi 8 décembre, je n’ose pas imaginer ce qu’il se passera si Emmanuel Macron décide encore de garder son cap. Surtout qu’avec les voitures brulés, les explosions en tout genre, les destructions, c’est encore pire au niveau de la pollution. Ça ne sert à rien de s’entêter avec les taxes sur le carburant pour des raisons écologiques. Des voitures en train de brûler, c’est encore plus de pollution. Donc ça montre que ces taxes n’ont aucune efficacité. Comme si la ville de Paris n’était pas déjà assez trop polluée…

Ça peut également t'intéresser

Close