Accueil Lifestyle Quand on est bourré, on est parfois plus blessant, volontairement

Quand on est bourré, on est parfois plus blessant, volontairement

par Sam

Le nombre de soirées où je me bourre le visage avec de la substance nommé « alcool » régresse ces temps-ci. Il faut dire qu’en effet, avec le stage en banque que je fais à côté, j’ai pas trop envie d’arriver le lundi matin avec un sale état. Puis, il faut dire que plus j’avance, plus ça me soûle. La dernière fois que j’ai été bien, le lendemain j’ai mal dormi.

De manière générale, se mettre bien autant, ça commence à lasser quand tu as 24 ans. Et je pense que d’ici 25 ans je vais complètement arrêter. Disons que je préfère avoir une copine plutôt, avec qui passer des soirées caliente, plutôt que de se bourrer la mine une fois par semaine. Puis, le stress quand tu conduis. Parce que même si l’alcool est passé, tu ne sais pas si l’éthylotest considère que tu es encore inapte à conduire. Et vu la sanction qui en découle, il est préférable de ne pas prendre ce type de risques.

De plus, comme je l’ai déjà dit dans un article précédent, quand tu es bourré tu as tendance à ne pas te filtrer. Quand tu es sobre encore, tu ne dis pas tout ce que tu penses. Si tu n’aimes pas une personne parmi un groupe d’amis, tu ne vas pas lui dire de manière à blesser. Quand tu es bourré, tu n’en as rien à faire de ça.

Si je te parle de ça, c’est parce que je fais référence à une situation récente que j’ai vécu. Et malheureusement, la personne qui a été méchante, c’est moi. C’est pourtant rare car pour que je sois virulent vis-à-vis de quelqu’un, cette dernière doit vraiment y aller quoi.

Il faut donc que je vous remette dans le contexte. On sort dans les bars un samedi soir avec un groupe d’amis. Avec ce groupe, on se met d’accord pour l’achat d’une bouteille à 60€. Chacun donne sa part, ce qu’elle désire comme montant. Ainsi, je participe. Je pars dans le contexte que les personnes qui peuvent boire dans la bouteille sont ceux qui l’ont payés. Quant aux autres, soit ils demandent mais ils ne se servent pas sans la permission.

Il faut préciser que le groupe de ce moment était scindé en deux. Une partie au bar, une autre au restaurant, en partance vers ce même bar. Parmi eux, une fille, dont c’est son anniversaire d’ailleurs. C’est une fille qui sait qu’elle plait, qui aime qu’on s’intéresse à elle. Disons qu’elle parle beaucoup à la première personne mais ne va pas s’intéresser à ta vie en retour. Une fille de ce genre donc. Tout ce que j’exècre donc.

En plus de ça, la fille a une partie des mecs de ce groupe à ses pieds. Deux mecs du groupe ne lui accordait pas tant d’attention que ça, ce sont les deux qui l’ont chopé. C’est pour que tu comprennes bien le genre de fille à qui j’avais affaire.

Je reviens donc sur la bouteille. La seconde partie du groupe qui était partie au restaurant nous a donc rejoint. Avec la fille que j’ai décrite plus haut. De la première bouteille, il n’en restait pas beaucoup. Et elle voulait prendre le peu qu’il restait. Je lui dis alors qu’il n’en reste pas beaucoup, elle me sort que c’est son anniversaire donc comprendre qu’en tant que princesse, elle peut avoir le reste.

Je lui prends la bouteille et la vide devant ses yeux remplis de dégoût. Elle tire la tête le reste de la soirée, puis finit par partir en proposant un after chez elle. Beaucoup la suivent, il faut dire en effet qu’elle sait tenir les mecs par là

Que faut-il comprendre ici ?

J’aime pas être virulent, méchant ou tout ce que tu veux. Mais je ne supporte pas ce genre de fille qui font les princesses et qui pensent que tout leur est dû. Je ne suis pas ce mec en manque qui va céder à tout ce que la fille désire. Et surtout, j’ai une dignité. En d’autres termes, comme ça se dit en Amérique, je ne suis pas un cuck.

Il ne faut pas que tu te laisses faire mec, surtout par ce genre de filles. S’il y a bien une chose qu’elles savent faire, c’est te manipuler. D’autant plus quand elles ont le physique qui les avantagent. Elles savent alors qu’un mec fera tout ce qu’elle veut tant est qu’elle a un pouvoir de séduction suffisant pour procéder à de la manipulation.

Pour ce qui est de ce groupe d’amis, de base j’adorais les soirées que l’on passait ensemble. Maintenant, j’ai plus l’impression que toutes ces soirées tournent autour de cette fille. Depuis le début de l’année, c’est comme ça. Et ça, c’est une chose que je refuse. Le groupe a beaucoup changé depuis son arrivée, plusieurs lui courent derrière.

Alors qu’elle n’est pas si exceptionnelle que ça, si on me demande. Enfin, que ce soit son anniversaire je veux bien, il faut bien naître à un moment donné. Maintenant, user de cette excuse pour prétendre faire ce que l’on veut, il y a des limites.

En conclusion

Dans un sens, je trouve cette anecdote triste. On parle d’une putain de bouteille d’alcool. Je vais en parler à des amis et leur demander ce qu’ils en pensent – avec un regard extérieur – de ma réaction. Dans ce genre de situations, si j’étais sobre, je ne serais pas trop à l’aise d’avoir agi de manière aussi virulente. D’un autre côté, voir cette fille dégoûtée de constater que non, pas tous les mecs sont à ses pieds, c’était jouissif.

Même si j’ai pas aimé la formulation de mon ami – car elle montre vraiment ce côté écrasant de ma personnalité de mec bourré – il m’avait dit « N’empêche, tu lui as bien chié dessus ! », c’était pas non plus le but d’écraser cette fille, aussi imbue d’elle-même puisse-t-elle être. Seulement voilà, j’ai de la dignité et jamais je ne m’écraserai pour faire plaisir à une fille. Surtout si c’est pour lui passer le reste d’une bouteille que j’ai, en partie, payé. Et donc j’ai (ainsi que les autres qui ont participé dans le paiement) le droit de regard sur la personne qui peut se servir.

Ça peut également t'intéresser

Close